Différence entre timide et introverti


Pendant mes années de primaire on a longtemps pensé que j’étais timide. Cela était tellement perturbant pour mes professeurs parce que je parlais pas encore que j’ai été voir une psychologue qui a fini par dire : «  ça va passer ». Avec le recul, je me demande si elle n’a pas confondu timide et introverti ? Je me rends compte qu’elle n’est pas la seule à confondre. De nombreuse personnes pensent que c’est la même chose. C’est vrai que de l’extérieur le comportement d’un timide et d’un introverti se ressemble. Pourtant l’un n’est pas le synonyme de l’autre. L’un est un trait de caractère et pas l’autre. Comme tu l’as compris il existe des différences. Je t’explique tout cela à travers cet article.

Le timide

Regardons la définition de timide : timide viens du mot latin timidus  (« qui craint, craintif, timide, peureux, circonspect, qui inspire de la crainte »), dérivé de timere (« craindre »). Pour résumé c’est quelqu’un qui est craintif, qui manque d’assurance.

Même en regardant dans les synonymes le mot introverti n’apparait pas dans la liste. Alors pourquoi cette confusion ?

Contrairement à l’introversion, la timidité n’est pas un trait de personnalité. On la définit par une anxiété sociale (ou une gêne sociale). La timidité vient souvent de l’enfance et de l’environnement dans lequel il a grandi. Parent trop protecteur : l’enfant manque d’autonomie et d’aisance en société. Parent trop autoritaire ou laxiste : l’enfant se sent rabaissé, il a l’impression d’être transparent, de pas être important. Mais aussi par des événements vécus pendant l’enfance et / ou pendant l’adolescence moquerie, remarques blessantes…

Derrière cette timidité se cache plusieurs peurs : peur du rejet, peur de ne pas être aimé, peur d’être seul, peur de ne pas être à la hauteur, de mal faire, d’échouer, de l’inconnu, d’être ridicule. Ils ont aussi grand manque de confiance en eux, ce qui provoque des doutes, des blocages pour passer à l’action.

Les timides restent seuls tout comme les introvertis, c’est l’une des raisons pour lequel nous confondons une personne timide et une personne introvertie. Cependant il existe une différence entre ces deux personnes. Le timide, lui préfèrera rester seul pour éviter les situations stressantes cela ne veut pas dire qu’il aime rester seul. Il subit cette solitude. La personne introvertie choisie et aime rester seule pour se ressourcer et c’est même un besoin pour elle.

Comment savoir si je suis timide ?

  • Tu as adopté le syndrome de Pierre-Richard à force de chercher la discrétion tu es maladroits et ressent un sentiment d’insécurité
  • Tu n’oses pas t’exprimer car tu crains la réaction des autres
  • Tu es mal à l’aise en groupe, parce que tu ne sait pas comment te comporter, ni quoi dire.
  • Tu es anxieux ( car imagine à ce que l’autre peut penser à ton sujet)
  • Tu Parles avec une petite voix d’ailleurs ont te dit souvent : « tu peux parler plus fort ?! »
  • Tu ne regardes pas les autres dans les yeux de manière générale
  • Tu as tendance à te replier sur toi-même parfois on le voit même physiquement.
suis-je timide, suis introverti, , extraverti

L’introverti

Maintenant que nous avons vu la définition de timide, allons voir d’un peu plus prés la définition de l’introverti du latin introversus, vers l’intérieur. J’ai fait des recherches pour avoir une définition un peu plus précise j’ai été surprise de voir que dans certains dictionnaires, introverti voulait dire repli sur soi, personne timide. Je comprends mieux pour cette confusion.

Je suis tombée sur un site qui je trouve donne une définition juste de l’introverti. Pour résumer : une personne introvertie puise son énergie essentiellement dans son monde intérieur. Elle a un besoin fondamental de solitude pour se ressourcer. Je t’invite à regarder sur ce site qui donne des informations intéressante en cliquant ici.

Nous naissons en étant introvertie et extravertie. C’est un trait qui fait partie de notre personnalité. L’un de ces deux traits se développe plus en nous. Pour ma part c’est l’introversion qui a pris le plus de place. Certains se reconnaitront dans les deux traits de caractère nous les appelons les ambiverts.

Les introvertis n’ont pas la peur du jugement d’autrui, ils n’ont pas peur de prendre la parole en public, même s’ils parlent peu car ils sont dans l’observation et dans la réflexion avant d’agir. Ils n’ont pas peur d’aller vers les autres pour engager la conversation. Ce qu’un timide ne pourrait pas faire car il sera terrifié de mal faire, ou d’être jugé. Cependant un introverti se fatigue vite en ayant trop d’interaction sociale et peut parfois quitter les lieux alors qu’il est arriver il n’y a à peine une heure. C’est peut-être ce côté « fuyant », qui fait passer un introverti pour une personne timide.

Certaines personnes introverties subissent un mal-être, car ils pensent à tort, le fait de vouloir être seul, de ne pas parler beaucoup, d’être calme n’est pas normal. Certains pensent à aller voir un psychologue ou à déjà consulter pour essayer de comprendre ce qu’il cloche chez eux er parce qu’ils pensent qu’ils sont bizarres.

Comment savoir si je suis introvertie ?

  • Tu préfères être en petit comité
  • Tu es souvent dans l’analyse, dans la réflexion.
  • Tu Aimes les discussions profondes et ou qui demande de la réflexion
  • Tu as besoin de se retrouver seul pour se ressourcer
  • Tu est de nature calme et réservé 
  • Tu es anxieux (car ressasse beaucoup)
  • Tu es intuitif, hypersensible
  • Tu es à l’écoute, observateur, et attentif
  • Tu aimes faire des activités solitaire (lecture, écriture, dessiner…)

Je t’entends déjà te demander si on peut être timide ET introverti ? La réponse est clairement oui ! La timidité n’est pas réservée exclusivement aux introvertis, un extraverti peut être timide.

Même si dans la plupart des cas la timidité se développe durant l’enfance elle peut se développer en étant adulte. Contrairement à l’introversion c’est quelque chose qui fait partie de nous, contrairement à la timidité qui peut s’estomper voire disparaître au fil des années.

J’espère que cet article t’as permis d’y voir plus clair et de comprendre qu’elle était la différence entre timide et introverti. N’hésite pas à me faire part de ton retour.

,

8 réponses à “Différence entre timide et introverti”

  1. Bonjour,

    Je trouve que ton article est très bien présenté et qu’il résume exactement ce qu’est introverti et timide. Quand j’étais petite, à l’école mes professeurs me disais toujours :
    -Tu dois dépasser ta timidité.
    – N’ésite pas à te mettre plus en avant lors des tâches tu en as les capacités.
    – N’ésite pas à me solliciter quand tu en ressent le besoin.
    Ils me disaient ça toutes les années. Cependant ils n’ont jamais parlés d’introvertion, peut-être parce qu’ils pensaient que j’étais trop jeune. J’ai découvert seule que j’étais introvertie.
    Le premier site sur ce sujet que j’ai lue m’a ouvert les yeux, d’ailleurs c’est celui que tu as conseillé ! Tu as de très bon goûts en plus il explique tellement bien. Même si je le sais déjà, à chaque fois que je lis un article sur l’introversion ça me surprend toujours d’être comme ça. Enfin non ce qui me surprend plutôt c’est de savoir qu’il y a des gens qui savent vraiment ce que c’est que d’être introverti et ça me fait très plaisir car quand j’étais enfant tout le monde était extraverti, je ne savais pas du tout que j’étais introvertie mais le fait de le découvrir ça m’a vraiment fait comprendre des choses.

    Merci beaucoup pour cet article que, j’espère beaucoup d’introvertis auront la joi de lire.

    • Bonjour Julia,
      Merci pour ton commentaire.

      J’ai eu le droit aussi au même remarque étant plus jeune. La phrase qui me rendait dingue c’était :  » tu parles pas beaucoup », ça m’énervait à chaque fois. Tout comme toi j’ai mis du temps à comprendre que j’étais une introvertie. Une fois qu’on sait ça, cela change notre vie et le regard que l’on se porte vis-à-vis de soi. L’introversion est encore mal connu, j’espère qu’un jour on entendra parler des introvertis autant que des extravertis.

      Encore merci pour ton commentaire.

  2. Ton article m’aide beaucoup !

    Je n’ai jamais songé au fait que je puisse être introvertie, parce que j’aime le contact humain et j’ai « l’air » à l’aise quand je parle aux autres. Et du coup ma famille ne comprend pas comment je peux rester chez moi, la tête dans mes dessins sans jamais m’ennuyer ou ressentir le besoin de voir des gens.

    On m’a souvent répété que j’étais timide lorsque j’étais enfant, parce que je ne parlais pas et restais dans ma bulle. Maintenant je ne le fais plus tant que ça, je suis plus « ouverte » mais je suis épuisée le soir après une journée avec des gens (et disons que pour le hibou que je suis qui trouve l’inspiration dans la nuit ça m’attriste…)

    Pourtant il y a des gens avec qui ça ne me le fais pas ! Ma famille proche ou certains amis, je sens que je pourrais passer beaucoup de temps avec eux sans vraiment ressentir cette fatigue, ou alors elle vient bien plus lentement. Ça fait du bien, mais je comprends pas vraiment…
    Mais bon, j’avoue que les moments où je me sens vraiment bien c’est quand j’ai mes écouteurs vissés au fond des oreilles et que je dessine pendant des heures…au moins j’ai trouvé quelque chose à répondre aux gens qui me charrient en me disant que je reste confinée même en déconfinement ! Et puis plus important que tout, j’ai appris sur moi-même…

    Merci encore ^•^

    • Ooooh merci Emma pour ce partage. Je me reconnais tellement dans ton histoire.
      Et oui tout comme toi on m’a fait croire que j’étais quelqu’un de timide alors que pas du tout.

      Depuis que j’ai découvert que je suis introvertie, cela à complétement changé l’image que j’avais de moi. Mes relations ont aussi changé et surtout surtout j’ai beaucoup plus de facilité à dire non quand je ressens le besoin de me retrouver toute seule ou encore je ne me force à rester plus longtemps avec mes amis, ma famille quand je ressens la fatigue.

      Merci pour ton retour et d’avoir pris le temps de lire mon article.

      A bientôt !

    • Bonjour, les introverties ont besoin de faire des pauses et d’être seuls oui, cependant je pense que c’est parce que l’introverti n’est jamais très à l’aise avec des gens et amis et donc ça lui demande de l’effort. Comme s’il s’occupait d’eux.
      C’est pareil pour ma part, avec ma famille ou des amis très proches de l’enfance je ne me fatigue pas vraiment car encore une fois c’est lié avec l’aisance, on est + soi même avec ses proches et on est plus confiants.
      Alors par effort j’entends plusieurs choses, là je vais exprimer mon cas, j’aimerai savoir si c’est similaire pour les autres introvertis aussi. Pour ma part, ce qui me fatigue le plus je pense, c’est le fait d’être attentive aux autres, de les écouter et d’apporter des réponses appropriées. Ne pas perdre le fil. Même la présence des autres est fatiguante en quelque sorte. Mon cerveau est entrain de beaucoup réfléchir, comme s’il ne laissait aucun détail s’echappait. J’observe, j’analyse, j’agis à un moment. Et cet « état éveillé » va nous fatiguer assez vite. De ce fait, on va avoir besoin de se déconnecter, un moment pour soi. Un exemple de chose qui peuvent vite nous puisait: Encore une fois pour ma part (car je ne veux pas faire de généralité en ce qui me concerne, et peut-être que ça concerne beaucoup d’autres personnes également) Une personne introvertie n’aime pas parler pour rien dire. On est d’accords. Quand une personne va commencer à parler de choses superflus, des choses inintéressantes en soi ou qui nous intéresse pas en tout cas, ça nous ennui, sauf que je vais quand-même me forcer à rester dans cette discussion. Je résiste. Résister ça fatigue logiquement. Je pense que les introvertis sont vite ennuyés. Toutes ces choses vont contribuer à cette sorte de fatigue.
      Je ne vais pas beaucoup m’avancer dans le sujet car jsuis pas vraiment calée mais en gros c’est ce que j’en pense

      • Bonjour,

        Merci pour ce partage. Je reconnais tellement dans ce tu dis. Les discussions superflue me fatigue très vite. Avant je me forçais à poursuivre la conversation maintenant je le fais plus, je préfère me taire et préserver mon énergie.

        Je te rejoins sur le fait d’être attentive aux autres, de les écouter. Pour ma part je rajouterai d’observer et d’analyser. J’ai besoin de mieux comprendre mon interlocuteur (mon côté emphathique sûrement qui est trés présent chez les introvertis) pour apporter la « meilleure » des réponses.

        Merci d’avoir pris le temps de laisser un commentaire.

        A bientôt !

  3. Bonjour, merci pour votre article !
    Je me considère une personne à la fois timide et introvertie qui peut etre un beau mélange, mais l’important c’est d’avancer afin que ni l’un ni l’autre nous empeche de profiter de la vie et de tout ce que nous entoure !

    • Bonjour
      Merci pour le commentaire.
      Je suis entièrement d’accord avec toi.Je trouve également important d’apprendre à se connaître pour mieux s’accepter et pouvoir jouir de la vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.